"

Les oraisons essentielles de la voie sont aux nombres de trois :

- Le Lazim (Dhikr quotidien effectué matin et soir, solitairement à voix basse)

- Le Wadhifa (Dhikr effectué une à deux fois par jour, en groupe, à haute voix)

- Le Heïlala ou Hadrat (Dhikr effectué seulement le vendredi entre la prière du 'Asr et le coucher du soleil, en groupe et à haute voix)

Ces trois oraisons correspondent aux trois degrés de la religion qui ont été enseignés par la tradition prophétique :

- LAZIM / "ISLAM" / CHARI'A

- WADHIFA / "IMAN" / TARIQA

- HEILALA / "IHSAN" / HAQIQA

Chacune de ces oraisons a ses particularités, mais toutes sont axées sur les formules qui tirent leurs sources fondamentales dans le Coran et la Sunna. Leur évocation est une source de bienfait intarissable tel le Kaouthar (bassin du prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui)) et leur négligence ou abandon est la porte ouverte à tous les malheurs.

Ces trois formules sont :

1 - La demande de pardon avec le repentir auprès d'Allah :

Allah (Glorifié et Exalté) dit :

« […] qui disent : notre Seigneur ! Nous avons cru. Fais-nous rémission de nos pêchés et préserve-nous des tourments du feu ! Les patients, les sincères, les dévots, les généreux et ceux qui implorent le pardon de Dieu dans les dernières heures de la nuit… » (Sourate 03 Imran, versets 16 et 17).

« Nous n'avons envoyé des messagers que pour qu'ils soient obéis avec la permission d'Allah. Si, lorsqu'ils ont fait du tort à leurs propres personnes ils venaient à toi en implorant le pardon d'Allah et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Allah, Très Accueillant au repentir, Miséricordieux » (Sourate 04 Les Femmes, verset 64).

« Celui qui fait une mauvaise chose ou se montre injuste envers lui-même, puis demande à Allah de l'absoudre, trouvera Allah Absoluteur et Miséricordieux. » (Sourate 04 Les Femmes, verset 110).

« Allah n'est pas de nature à les soumettre au supplice alors que tu te trouves parmi eux et il n'est pas disposé à les y soumettre alors qu'ils implorent pardon » (Sourate 08 Le butin, verset 33).

« J'ai donc dit : " Implorez le pardon de votre Seigneur, car il est grand Pardonneur, pour qu'Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes, et qu'Il vous accorde beaucoup de biens et d'enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières […]" » (Sourate 71 Noé, versets 10-11-12).

« Ceux qui, lorsqu'ils ont fait une action immorale ou commis une injustice envers eux-mêmes se rappellent Allah et demandent l'absolution de leurs pêchés, qui donc absous les péchés si ce n'est Allah ? Et qui ne persistent pas dans ce qu'ils ont fait en connaissance de cause » (Sourate 03 Imran, verset 135).

- Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« Ô ! Hommes soumettez-vous à Allah et implorez son pardon, car moi-même j'implore Son pardon 100 fois dans la journée » (Muslim)

- Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« Il n'y a pas un serviteur ou une servante qui implore le pardon d'Allah 70 fois dans la journée sans qu'Allah ne lui pardonne 700 péchés. Malheur au serviteur ou à la servante qui commet plus de 700 péchés en un seul jour » (Baïhaqi et ibn Abi Dounia)

- Selon Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« Allah dit : Ô fils d'Adam ! Tant que tu M'appelles et que tu espères en Moi Je te pardonne tes mauvaises actions, et ne M'en soucie guère. Ô fils d'Adam ! Même si tes péchés touchent le ciel et que tu implores Mon Pardon, Je te pardonne et Je ne M'en soucie guère. Ô fils d'Adam ! Si même tu viens avec l'équivalent de la terre en péchés et que tu Me rencontres sans que tu ne M'associes rien, Je viendrais à toi avec son équivalent en pardon » (Tirmidhi)

- D'après Abou Sa'id el Khoudri (qu’Allah l’agrée) le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« Satan a déclaré : " Ô mon Dieu ! Je jure au nom de Votre Majesté ! J'induirais vos serviteurs dans l'erreur tant que leur âme n'a pas quitté leur corps" Il dit : " Je jure par Ma Puissance et Ma Majesté ! Je ne cesserais de leur pardonner tant qu'ils implorent Mon Pardon » (Ahmed et El Hakem)

- Dans « Targhib el Taleb », il est rapporté que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« Excédez dans la demande de pardon, car la demande de pardon dévore les péchés comme le feu dévore le bois et comme la brebis dévore l'herbe, si le livre d'une personne monte au ciel et qu'il ne contient pas de demande de pardon alors il n'aura pas de lumière, mais s'il monte en contenant la demande de pardon il aura une lumière éclatante, il n'y a pas un groupe qui s'assoit dans une assemblée de distraction et qui clôture avec la demande de pardon sans que cette assemblée ne soit comptée entièrement comme une assemblée de demandes de pardon »

- Il est rapporté, dans le « Kanz », d'après Ibn Chaïba, qu'Abou Darda (qu’Allah l’agrée) a dit :

« Bienheureux celui qui trouvera dans son livret un peu de demandes de pardon »

- Abou Hourayra (qu’Allah l’agrée) a dit :

« Je n'ai pas vu après le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) quelqu'un dire autant que lui : Je demande pardon à Allah et je me repens à Lui » (Ibn 'Asaker et Abou Ya'la)

- Yahya ibn Mou'adh a dit :

« Il n'est pas un connaissant celui qui n'a pas pour objectif le pardon d'Allah »

- Ibn Wahaba a dit :

« Celui à qui ses péchés sont immenses ne recherche pas à atteindre l'agrément, mais il recherche le pardon, or celui qui a parfait sa connaissance se trouve certainement dans cette station ».

2 - La prière sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) :

Allah (Glorifié et Exalté) dit :

« Certes, Allah et ses anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez-lui vos salutations » (Sourate 33 Ahzab, verset 56).

- Selon Ibn Mas'oud (qu’Allah l’agrée), le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Les gens qui seront les plus dignes de ma sollicitude et de mon amour, le jour de la résurrection, seront ceux qui me bénissaient le plus dans ce bas monde » (Tirmidhi)

- Abou Talha Al Ançari (qu’Allah l’agrée) rapporte :

« Un matin, le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) fut de bonne humeur et la joie se voyait sur son visage. Ils dirent : " Ô Messager d'Allah ! Ce matin tu es de bonne humeur et la joie se lit sur ton visage". Il dit : " Effectivement un envoyé est venu vers moi de la part de mon Seigneur, Puissant et Glorieux, et a dit : Toute personne de ta communauté qui prie une prière sur toi, Allah lui écrira dix bonnes œuvres, lui effacera dix péchés, l'élèvera de dix degrés et fera de même" » (Ahmed et Nissa-i)

- Il est rapporté, dans le « Kanz », par El Khatib, qu'Abou Bakr Siddiq (qu’Allah l’agrée) a dit :

« La prière sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) détruit les péchés plus que l'eau détruit le feu. Le salut sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) est meilleur qu'affranchir les esclaves, et l'amour du Messager d'Allah est meilleur que d'affranchir les âmes ou de frapper avec le sabre dans la voie d'Allah »

- L'Imam 'Ali (qu’Allah l’agrée) a dit :

« Quiconque prie sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) cent fois le vendredi, viendra le jour de la résurrection avec sur son visage une lumière tellement grande que les gens diront : Quelle action faisait celui-là ? » (Baïhaqi)

3 - La bonne parole : " Il n'y a de Dieu qu'Allah "

Allah (Glorifié et Exalté) dit :

« Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité à part Allah [...] » (Sourate 47 Muhammad, verset 19).

« Quand on leur disait : " Point de divinité à part Allah", ils se gonflaient d'orgueil » (Sourate 37 Les rangés, verset 35).

- Selon Abou Sa'id el Khoudri (qu’Allah l’agrée), il a rapporté que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit que le Prophète Moussa (paix sur lui) a demandé à son Seigneur :

« - Seigneur ! Enseigne-moi une chose pour t'évoquer et t'invoquer

- Dis : Il n'y a de Dieu qu'Allah.

- Seigneur ! Tous tes serviteurs disent cela

- Dis : Il n'y a de Dieu qu'Allah

- Je veux que tu m'accordes une chose personnelle

- Moussa ! Si les sept cieux et les sept terres étaient sur le plateau d'une balance et " Il n'y a de Dieu qu'Allah" était sur l'autre plateau, "Il n'y a de Dieu qu'Allah" l'emporterait sur eux ». (Nissa-i, Ibn Hibban et El Hakem)

- Selon Anas ibn Malek (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« Celui qui dit : " Il n'y a de Dieu qu'Allah" et qu'il la prolonge, cela lui détruit quatre milles de ses grands péchés » (Daïlami)

- Selon Talha ibn 'Oubeïdallah, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« La meilleure chose que nous avons dites moi et les prophètes qui étaient avant moi c'est la parole : " Il n'y a de Dieu qu'Allah" » (Malek)

- Qourtoubi a rapporté que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit :

« L'ange de la mort (paix sur lui) est venu auprès d'un homme, il a regardé chacun de ses membres et n'a trouvé aucune bonne action, ensuite il a fendu son cœur et il n'a rien trouvé, ensuite il lui a ouvert sa bouche et a trouvé sa langue collée à son palais disant : " Il n'y a de Dieu qu'Allah" ; il a alors dit : " Le Paradis t'es devenu obligatoire par la parole de la sincérité (c'est-à-dire Il n'y a de Dieu qu'Allah)" »

- Sahl Toustari (qu’Allah l’agrée) a dit :

« La parole "Il n'y a de Dieu qu'Allah" n'a d'autres récompenses que la contemplation du noble Visage d'Allah, tandis que le Paradis est la récompense des œuvres »

Il a dit :

« Si la parole de l'unicité est dite par un mécréant alors les ténèbres de la mécréance s'effacent et la lumière de l'unicité s'affermit dans son cœur et si un croyant l'a dit chaque jour mille fois, à chaque fois qu'il l'a dit, elle lui efface quelque chose, c'est le meilleur Dhikr comme l'a dit le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), c'est la bonne conduite des adorateurs et le pilier du cheminant, c'est la provision des voyageurs et l'excellence des devanciers ».

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

 

PRATIQUE DU L AAZIM ET LES CAS DE REPARATION

 

"
Le laazim est l'un des piliers fondamentaux de la Tariha Tidianya. Celui qui le délaisse sort
systématiquement de la voie spirituelle qui est la Tarikha Tidianya.
Comment faire le Laazim ?
Il faut formuler l'intention d’effectuer le Laazim après avoir fait ses ablutions. Ensuite, s'asseoir en
direction de la Qibla (la Mecque) si le lieu nous le permet et réciter la formule de préservation contre
satan le maudit par ces mots « Aouzou bilâhi mina chaytani radjim » . Après cela, réciter la sourate
Fatiha une fois (1) en commençant par « Bismillahi rahmani Rahimi ». Après la Fatiha, on récite la
formule du repentir « ASTAGHFIROULAH » cent fois (100). Ensuite on effectue la meilleure des
prières sur le prophète Mouhamad (SWS) qui est la SALATOUL FATIHA à cent reprises (100) et
clôturer par « soubhana rabbika rabbil izzati ammâ yassifoûn wa salamoûn alal moursalîn wal
hamdou lillâhi rabbil âlamin ». Pour finir, prononcer cent fois (100) la formule de l’unicité de Dieu qui
est « laa illaha ilallah » et clôturer le tout par « seydina mouhamadou rassoulou laahi aleyhi salamou
laahi ».
A quel moment et combien de fois par jour il faut faire le Laazim?
Le disciple doit faire son laazim le matin et le soir soit deux fois par jour.
Pour ce qui concerne le Mokhtar du Laazim du matin, il est préférable de l’effectuer dans l’intervalle
de temps situé entre 2h de temps avant la prière de Sobh (Fajr) jusqu’à la prière de Sobh. Par
exemple si la prière de Sobh est à 6h du matin, il faut faire le Laazim entre 4h et 6h du matin. Si par
malheur le Mokhtar nous échappe, on peut rattraper son laazim après la prière de Sobh, jusqu’à 13h
mais la récompense diminue. Le fait de rattraper son Laazim en dehors du Mokhtar pourra mettre en
péril notre appartenance à la Tariha Tidianya.
Le Mokhtar du Laazim du soir commence après la prière de Asr (Takoussane) jusqu’à la prière de
Maghreb (Timis). Si on rate le Mokhtar on peut se rattraper après la prière de Maghreb jusqu’à 00h.
Au pire des cas on peut rattraper son Laazim entre 00h jusqu’à 4h du matin. il faut garder en tête que
les rattrapages ne sont autorisés qu’en cas de force majeure.
J’étais en train de faire mon Laazim et d’un coup mon chapelet tombe. Comment faire ?
Exemple de réparation:
Si après avoir récité la Fatiha, les 100 « Astaghfiroulaha » et au moment de la récitation des 100
salatoul fatiha notre chapelet tombe ; il existe deux cas de réparations:
1) Soit on connaît le nombre de perle de Salatoul Fatiha déjà effectué avant la chute du chapelet et
dans ce cas, il y a aucun problème, il faut juste continuer le zikr à partir de là où on en était. Par
exemple, si on se rappelle bien qu’on était à la 12 ème, 30 ème, 50 ème, 70 éme ou 88 éme perle qui
sont faciles à repérer au niveau du chapelet Tidiane; on ramasse notre chapelet puis on complète le
zikr avec le nombre de perles manquantes pour obtenir les cent perles (100).
2) Soit on a aucune idée sur le nombre de perle de « Salatoul Fatiha » effectué avant la chute du
chapelet. Dans ce cas on considère comme nul le nombre de « Salatoul Fatiha » déjà effectué avant la
chute du chapelet puis on recommence la « Salatoul Fatiha » afin d’en faire cent (100 fois) avant de
continuer par « laa illaha ilallah » et clôture le zikr.
Vous avez bien compris que la réparation se fait uniquement à partir de là où se trouve le problème.
Dans notre exemple il suffit de réparer à partir de la Salatoul Fatiha donc tout ce qui précède la
Salatoul Fatiha est valide.
L’exemple précédent illustre celui qui fait tomber son chapelet pendant le zikr de la « Salatoul
Fatiha » mais cela se généralise pour celui qui fait tomber son chapelet, soit pendant la récitation de
« Astaghfiroulah » soit pendant la récitation de « laa illaha ilallah ».
J'ai fais des perles en trop pendant le Laazim. Comment réparer mon erreur ?
Dans ce cas, il faut attendre la fin du zikr pour effectuer la réparation. Après avoir clôturer le Laazim,
on fait la Fatiha une fois (1) puis « Astaghfiroulah » cent fois (100).
Puis-je parler pendant le Laazim ?
Pendant le Laazim on peut répondre à notre père, à notre mère, à notre guide spirituel et à notre
mari (s’il s’agit d’une femme).
Je perds mes ablutions pendant le Laazim. que faire?
Dans ce cas, on pose le chapelet en regardant bien là où on en était. On refait ses ablutions sans
entamer une quelconque discussion en cours de route avec une personne non autorisée. Après cela,
on continue notre laazim à partir de la dernière perle qu’on avait effectuée.
En étant malade, dois-je faire le laazim?
Oui le Laazim c’est comme la prière. Si on est malade on le fait allongé par sa droite, sinon s'allonger
par sa partie gauche, sinon on s'allonge par le dos. Au pire des cas, c’est-à-dire pour un individu
paralysé, il fait son laazim dans son coeur de la même façon qu’il fait ses prières dans son coeur.
Peut-on faire Le Laazim debout ou dans un moyen de locomotion ?
Effectivement en cas de nécessité, on peut faire son Laazim sans pour autant être en position assise
mais cela n'est pas préférable.

 

PRATIQUE DE LA WAZIFA  ET LES CAS DE REPARATION
 

"

Comme le laazime, la wazifa est aussi un pilier fondamental de la tarikha tidjane.Celui qui délaisse la wazifa ne croit point à Cheikh Ahmada Tidjani.

Comment faire la wazifa ?

Après avoir fait ses ablutions, il faut formuler l’intention d’accomplir la wazifa. Ensuite, s’asseoir  en direction de la qibla et réciter la formule de préservation contre satan le maudit par ces mots « Aouzou bilâhi mina chaytâni radjim ». Après seulement, réciter la fatiha une fois (1). Après la fatiha,réciter trente fois( 30)  la formule spéciale de l’absolution qui est astaghfiroulah al azima lezi laa illahaila houwal hayoul hayoumou.Procéder ensuite à la récitation de la prière sur le prophète, qui est la salatoul fatiha cinquante fois (50) et clôturer par « soubhana rabbika rabbil izzati ammâ yassifoûn wa salamoûn alal moursalîn wal hamdou lillâhi rabbil âlamin ».après cela, prononcer cent fois (100) la formule de l’unicité de Dieu qui est « laa illaha ilallah » et clôturer par « seydina mouhamadou rassoulou laahi aleyhi salamou laahi ».Réciter pour finir la diawharatoul kamal douze fois (12) puis clôturer le zikr par «  ina lâha wa malâ-ikatahou youçalouna alâ nabiyi. Yâ ayouhâl lazina âmanoû çaloû alayhi wa salimoû taslimane. Salâ lâhou ta âla alayhi wa ala alihi wa sah-bihi wa salama taslîma, soubbhâna rabbika rabbil izzati ammâ yassifoûna ; wa salâmoun alal moursâlina wal hamdou lilâhi rabbil âlamîn »

 

Je suis tout seul pour faire la wazifa et je n’ai pas de malaane. Est-ce un problème ?

Non, ce n’est pas un problème. Il faut juste faire ses ablutions, formuler l’intention de faire la wazifa, s’asseoir en direction de la qibla et faire sa wazifa.

J’ai fait mes ablutions sèches parce-que je ne peux pas faire mes ablutions normalement avec de l’eau. Que dois-je faire dans ce cas ?

Dans la mesure où seules les personnes qui ont les ablutions humides  sont habilitées  à réciter la diawharatoul kamal, le disciple fait sa wafiza individuelle, s’il est seul, comme il est indiqué précédemment. Seulement, lors de la wazifa,au moment de réciter la diawharatoul kamal,il la remplace par vingt et un ( 21) salatoul fatiha ;la raison est que contrairement au vingt ( 20) salatoul fatiha que rapportent les livres, ici on rajoute une perle de salatoul fatiha en guise d’intention de remplacement des douze ( 12) perles de la diawharatoul kamal,d’où le nombre vingt et un ( 21) au lieu de vingt ( 20).

Si le disciple qui se retrouve sans ablutions humides fait sa wazifa en assemblée, il suit toute la récitation qui compose la wazifa,seulement,lorsque le groupe arrive au niveau de la diawharatoul kamal,lui(le disciple sans ablutions humides),récite à voix basse vingt et une  ( 21) perles de salatoul fatiha.Lorsqu’il finit, il attend l’assemblée dans sa récitation, sans  prononcer un quelconque autre zikr que ce soit,le disciple doit se taire et attendre que l’assemblée en arrive à la conclusion pour lui aussi ,procéder à la fermeture de la wazifa.

Comment rejoindre une wazifa en assemblée ?

Il faut juste s’asseoir, réciter une fois (1) la fatiha puis continuer avec l’assemblée tout en faisant bien attention de compter le nombre de perles effectuées .En guise d’exemple ,j’arrive au cours d’une séance de wazifa, je fais la fatiha et je me rends compte que je n’ai pu avoir que dix sept ( 17) perles de salatoul fatiha avec le groupe ;ce que je fais ,c’est qu’au moment où le groupe clôture après la diawharatoul  kamal par la formule habituelle de clôture qui est ina lâha wa malâ ikatahou…, moi je récite une (1) fatiha pour rattraper la fatiha du début, ensuite ,j’enchaîne avec la formule de l’absolution( astaghfiroulahal-azima lazi lâ ila houwal hayyoul hayyoum), ensuite, j’ajoute trente trois( 33) perles de salatoul fatiha au dix sept ( 17) que j’avais déjà pour avoir mon total de cinquante ( 50) perles et c’est seulement là que je pourrai conclure par la formule de fermeture.

Je fais ma wazifa et d’un coup, je perds mes ablutions. Que faire ?

Il existe deux (2) cas de figure

Si le disciple fait sa wazifa de façon individuelle et à un moment, il perd ses ablutions, il faudrait qu’il pose son chapelet et qu’il prenne bien garde de faire attention au nombre de perles déjà effectuées dans son zikr.Il refait ses ablutions tout en évitant toute sorte de discussion inutile entre temps puis il reprend son chapelet et continue sa wazifa à partir de là où il s’était arrêté.

Si par contre, le disciple perd ses ablutions pendant une séance de wazifa de groupe, il doit quitter l’assemblée pour refaire ses ablutions. A son retour, il doit considérer cependant comme nul tout ce qu’il avait fait comme zikr jusque là ; c’est comme s’il intégrait une séance de waziia en cours. Dans ce cas de figure, à la fin des oraisons, le disciple fait son rattrapage comme s’il avait pris en cours la séance de wazifa.

Nous sommes un groupe de gens qui voulons faire la wazifa  en assemblée mais nous n’avons pas de maalane.Comment faire ?

Il faut faire une fatiha (1), trois (3)  salatoul fatiha, trois diawharatoul kamal en intention de mettre une maalane puis commencer la wazifa

Puis-je faire la Wazifa dans un moyen de transport ?

Oui, mais la récitation de la Diawheratoul Kamal n’est pas permise quand on est dans un moyen de locomotion. Il faudra les remplacer par vingt et un salatoul Fatiha.

Puis-je répondre à quelcun qui me parle pendant ma Wazifa personnelle ?

Les seules personnes à qui on pourra répondre pendant notre wazifa individuelle sont : son père, sa mère, son Cheikhou Tarbiya et à son mari ( s’il s'agit d’une femme ).

J’ai fait treize (13) perles de diawharatoul kamal au lieu de douze(12). Que faire dans ce cas ?

Après la clôture de la wazifa, on fait une fatiha et cent (100) astaghfiroullah afin de s’excuser de son erreur.

On oublie de réciter la diawharatoul  kamal  pendant la Wazifa individuelle. Que faire ?

Si on se rappelle de son omission avant de se lever de son tapis de prière, on fait les douze(12) perles de la diawharatoul kamalmanquantes, puis on clôture la nazifia pour la deuxième fois. Après ce rattrapage, il faut faire une (1) fatiha  suivie de cent (100) astaghfiroullah en guise de pardon et de réparation.

Par contre, si on se rappelle de cette omission qu’après avoir quitté son tapis de prière, la wazifa est irréparable et devient nulle ; il faudra la recommencer.

Auteur : Cheikh Ibrahima Ndiaye , tiré des enseignement de Mawlaya SEYDI MOUHAMED EL CHEIKH

Mystères du LAAZIM Par Seydi Mouhamed El Cheikh

LES MYSTERES DU WAZIFA PAR SEYDI MOUHAMED EL CHEIKH

 

 

 

LES MYSTERES DU KHADARATOUL DIOUMAH PAR SEYDI MOUHAMED EL CHEIKH